X
Samedi 05 décembre
L'EIML Paris vous accueille en Portes Ouvertes Digitales !
En savoir plus

Ces métiers méconnus dans le secteur de la mode

Publié le 5 mai 2020

Travailler dans le secteur de la mode n’implique pas nécessairement d’être styliste, photographe ou directeur artistique. En réalité, les métiers de la mode sont très diversifiés et chacun d’entre eux joue un rôle essentiel dans ce domaine. Quels sont ces différents métiers ?

 

métiers mode

 

Le marketing et la mode

Pour conserver son rayonnement, l’univers de la mode doit aujourd’hui adapter son marketing aux évolutions de la société, et prendre en compte l’importance du digital et du e-commerce. Dans ce contexte, de nouveaux métiers de la mode ont fait leur apparition, comme par exemple celui de Chef de Projet e-commerce. A l’heure où les ventes de vêtements en ligne explosent, il est en effet indispensable que les grandes enseignes proposent des plateformes d’achat de qualité à leur clientèle. Pour cela, le Chef de Projet e-commerce a la responsabilité de mettre en place des stratégies pertinentes, permettant d’améliorer le trafic et l’e-reputation d’un site. Le Chef de Projet e-commerce doit donc être parfaitement à l’aise avec le marketing digital et les nouvelles technologies, car c’est lui qui veille au bon fonctionnement du site internet (disponibilité des produits, qualité du sav, etc.).

Sur le terrain, les techniques de vente évoluent également. Par exemple, le Visuel Merchandiser est chargé de travailler sur la présentation à mettre en place dans une vitrine, afin d’en promouvoir les produits optimalement. Il doit agir de manière stratégique, en ayant préalablement étudié le comportement des clients. L’aménagement de l’espace de vente par le Visuel Merchandiser est tenu de remplir plusieurs objectifs, car il doit à la fois créer une identité visuelle propre aux produits, tout en se conformant au maximum aux besoins du client pour l’inciter à la consommation. Ce métier de la mode nécessite donc des compétences spécifiques en design et en marketing.

 

Des spécialisations diverses

Certains métiers de la mode nécessitent d’avoir des connaissances particulièrement pointues. Les métiers de la fashion-tech par exemple, mélangent technologie et produits de mode, car ils sont concentrés sur la conception de vêtements antibactériens, anti-transpirants, etc. Les entreprises ont donc besoin d’ingénieurs textiles pour l’élaboration de leurs prototypes : grâce à leur travail, elles sont en mesure de commercialiser des vêtements toujours plus perfectionnés, solides et agréables à porter.

Les métiers de la vente sont également en pleine évolution, car les clients recherchent aujourd’hui des avis personnalisés, ce qui a permis l’émergence de la profession de personal shopper. Concrètement, le personal shopper est un conseiller de vente particulier, qui doit être parfaitement au courant des tendances mode du moment. Au même titre qu’un styliste, il est engagé pour une période donnée et met son expertise au service du client pour l’orienter dans ses choix vestimentaires. Il établit donc une pré-sélection qu’il soumet à son client, tout en tenant compte de son style et de ses goûts.

Les métiers de la mode sont donc beaucoup plus diversifiés qu’on ne pourrait le croire au premier abord. Chacun d’entre eux nécessite un haut niveau de qualification, et c’est pourquoi il est indispensable d’avoir suivi une formation spécifique pour travailler dans ce secteur. Spécialisée dans le marketing et le management de luxe, l’EIML Paris propose à l’étudiant de suivre différents cursus pouvant aller jusqu’au niveau bac+5, notamment le programme Grande Ecole qui permet de devenir parfaitement opérationnel pour exercer dans l’univers de la mode.

200