X
Nouveau Bachelor
Expertise Vente Bijouterie Horlogerie
Je découvre
JPO du 15/06
L’EIML Paris vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris !
Restons en contact
L'EIML Paris répond à toutes vos questions
Être recontacté

Cité du Luxe 2024 : les défis de l’intelligence artificielle

Publié le 10 avril 2024

Vendredi dernier se tenait la 12e édition de la Cité du Luxe de l’EIML Paris, un lieu d’échanges, de dialogues et de rencontres entre les jeunes générations et les professionnels du secteur du luxe. Cette année, les étudiantes membres du Club Luxe, l’équipe pédagogique et les enseignants chercheurs ont travaillé autour de l’Intelligence Artificielle dans plusieurs secteurs clés du luxe.

Visuel 1 - Cité du luxe EIML

Intelligence artificielle : redéfinir l’excellence

Cette année, la Cité du Luxe s’est intéressée au phénomène de l’intelligence artificielle (IA) : comment celle-ci provoque des mutations dans l’industrie du luxe, offrant de nouvelles possibilités aux marques de repousser leurs limites en design, en communication, mais aussi d’anticiper les besoins des clients ou de stimuler l’innovation.

Pour analyser comment l’Intelligence Artificielle redéfinie l’Excellence, plusieurs axes de réflexion ont été traités :

  • La créativité
  • La soutenabilité
  • La législation
  • L’expérience client

La 12e édition de la Cité du Luxe avait donc pour enjeu de comprendre l’impact de l’IA dans l’industrie du luxe, grâce au travail de nos étudiants et aux interventions d’experts. Tout au long de cette journée, ils sont venus témoigner autour de 4 tables rondes, de l’impact de l’IA sur 4 secteurs distincts du luxe : la mode, la beauté, la joaillerie-horlogerie et l’art de vivre.

Benoit Rigaut – Director Digital Technology Innovation chez Chanel, Mélissa Duhalde – Chef de produit chez Shiseido, Betty Jeulin – Avocate au Barreau de Paris, Julien Rosilio – Head of Growth & Web3 Lead chez DRESSX, Anne Horel – Artiste-plasticienne, Amine Messaoudi – Directeur Général de Atelier Mille Or et bien d’autres encore étaient présents, sur le campus de l’EIML Paris, pour échanger sur cette thématique passionnante.

Visuel 2 - Cité du luxe EIML

 

Les enjeux de l’intelligence artificielle dans le luxe

L’intelligence artificielle (IA) transforme le secteur du luxe en stimulant l’innovation, la créativité, en soutenant la durabilité et en améliorant l’expérience client, tout en posant de nouveaux défis juridiques, notamment en ce qui concerne les droits d’auteur et de propriété intellectuelle des œuvres génératives.

Dans le domaine de la créativité, l’IA permet aux designers de transcender les limites traditionnelles, facilitant la simulation de designs et de matériaux et favorisant une approche itérative à la création. « Dans le secteur de l’automobile, l’IA est clairement un accélérateur au niveau mécanique et machine, mais doit rester l’outil de l’humain et non son remplaçant. La création des IA dédiées, permet de perfectionner et de réellement appuyer la démarche humaine en permettant un gain de temps et de précision. » témoigne Bertrand Le Bras, Président et Fondateur de Trésor.

Toutefois, il est crucial de maintenir l’originalité et l’exclusivité face à la rapidité de production de l’IA générative, tout en veillant à ce que les créations restent fidèles à l’identité de la marque. « Actuellement l’intelligence artificielle n’est valable que sous la curation d’un humain à l’instant T. Finalement, que ce soit une image dessinée par un être humain ou générée par l’IA, cela passera toujours par l’oeil d’un directeur artistique qui a la culture et la vision qu’il incarne. » ajoute Benjamin Robic, VM Designer chez Christian Dior Couture.

Dans un contexte où la durabilité est devenue une préoccupation majeure pour les clients et les maisons, l’IA joue également un rôle croissant dans la promotion de pratiques durables et responsables. Elle peut notamment aider à identifier les matériaux et processus de production les plus écologiques, réduisant ainsi l’empreinte environnementale, optimiser la gestion des stocks et la logistique pour une production plus responsable. Enfin, l’IA enrichit l’expérience client dans le luxe, offrant des services personnalisés tant en ligne que dans les magasins physiques, grâce à des chatbots et des outils d’analyse qui anticipent les besoins et préférences des clients, renforçant ainsi leur engagement et fidélité.

 

« Cette journée témoigne de la curiosité des étudiants de l’EIML Paris et de leur volonté d’avancer sur les problématiques de notre époque. Chaque année, la Cité du Luxe réunit experts et étudiants autour de thématiques liées au secteur du luxe. L’occasion d’instaurer des débats transgénérationnels, d’aborder des problématiques qui font écho avec l’actualité et d’envisager l’avenir. » conclut Sandrine Poupon. Rendez-vous l’année prochaine pour une journée qui promet d’être tout aussi passionnante !

200