X
Nouveau Bachelor
Expertise Vente Bijouterie Horlogerie
Je découvre
JPO du 15/06
L’EIML Paris vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris !
Restons en contact
L'EIML Paris répond à toutes vos questions
Être recontacté

Le métier de e-merchandiser dans le secteur du luxe

Publié le 15 novembre 2023

Le commerce en ligne est devenu un pilier de l’industrie du luxe, permettant aux maisons de luxe de toucher un public mondial avide de produits exclusifs. Pour optimiser cette expérience d’achat en ligne, le rôle du e-merchandiser est fondamental.

Les missions du e-merchandiser

Le e-merchandiser est chargé de l’expérience client sur le site e-commerce d’une marque de luxe. Ses missions sont multiples et variées, visant à garantir une présentation parfaite des produits et à maximiser les ventes en ligne. Voici un bref aperçu de ses principales tâches :

  • La création des fiches produit : Le e-merchandiser doit créer et rédiger les fiches produit, en veillant à ce qu’elles soient informatives, attrayantes et fidèles à l’image de la maison de luxe. Cela inclut la rédaction d’argumentaires vendeurs convaincants.
  • La gestion de la conformité : Il est responsable de la sélection et de la vérification de la conformité des photos et des informations relatives aux produits. Tout doit être en harmonie avec l’image de la marque et du produit lui-même.
  • L’organisation de la présentation des produits : L’e-merchandiser doit organiser le rayon virtuel sur le site, déterminant l’ordre d’affichage des produits sur les pages listes et créant des catégories facilitant la navigation. Il doit également mettre en avant les offres promotionnelles et les produits les plus vendus.
  • La gestion des stocks : Il doit désactiver les produits qui sont en rupture de stock ou ne sont plus en vente, assurant ainsi une expérience client fluide et sans déception.
  • L’analyse des données : il doit analyser de nombreuses données, telles que le nombre de visiteurs, le taux de clics, le taux de conversion, le taux de rebond, le nombre de pages vues, et le temps passé sur la page. Ces données alimentent sa stratégie et visent à optimiser le parcours du client.
  • La collaboration avec les développeurs : Le e-merchandiser travaille en étroite collaboration avec les techniciens pour améliorer le site web, en apportant une dimension commerciale à leur travail technique.

Les qualités indispensables

Pour exceller le métier de e-merchandiser dans un secteur tel qu’est celui du luxe, il faut posséder un ensemble de compétences et de qualités spécifiques :

  • Être passionné : Une curiosité constante pour les dernières tendances du e-commerce est essentielle pour rester compétitif.
  • Maîtriser des outils d’analyse de données : La capacité à utiliser et interpréter des données est cruciale pour prendre des décisions éclairées.
  • Être un bon communicant : L’e-merchandiser doit être un communicant exceptionnel, capable de présenter ses stratégies de manière claire et convaincante à ses supérieurs et aux autres services.
  • Savoir bien rédiger : Étant donné son rôle dans la création d’argumentaires de vente, une orthographe irréprochable et un style d’écriture attrayant sont nécessaires.
  • Maîtriser le référencement web (SEO) : Des connaissances en rédaction SEO sont cruciales pour améliorer le classement dans les moteurs de recherche.
  • Avoir le sens de l’UX : L’expérience utilisateur est une priorité, et l’e-merchandiser doit veiller à l’ergonomie du site et à la facilité de navigation pour les clients.

Le salaire du e-merchandiser

Le salaire d’un e-merchandiser de luxe dépend de l’expérience et des responsabilités. Au début de sa carrière, il peut gagner environ 35 000 € brut par an. Avec de l’expérience, ce chiffre peut monter à 40 000 € brut par an. En acquérant des responsabilités et des missions de management, un e-merchandiser chevronné peut approcher les 50 000 € brut par an.

L’EIML Paris forme ses étudiants au métier de e-merchandiser grâce à son Mastère Marketing et Stratégie Merchandising. Alors si vous êtes passionné par le marketing, le luxe et que vous n’avez pas peur des défis, n’attendez plus !

 

200