X
Futur Bachelier ?
L'EIML Paris recrute hors Parcoursup !
En savoir plus
Compte Rendu de la Conférence Mauboussin du Jeudi 18 Octobre
Publié le 22 octobre 2012

Notre cycle des Conférences du Luxe s’est poursuivi au cours de la soirée du jeudi 18 octobre avec la venue de M. Nemarq, le PDG de la célèbre maison de la Place Vendôme, Mauboussin.
Particulièrement intéressés par le témoignage du « rebelle de la place Vendôme », les étudiants de l’EIML Paris qui travaillent pour certains d’entre eux sur une mission de conseil pour la marque, ont suivi avec attention et respect le récit prodigieux de ce Steve Jobs de la joaillerie.
Une séance de dédicace ainsi qu’un cocktail ont permis aux étudiants d’échanger avec cette maison audacieuse et créative à la croissance exponentielle.
Retour sur la conférence …
par Laurie Balaguer,  étudiante de l’EIML Paris

Conférence : Qu’est-ce que le luxe ?

Un rebelle place Vendôme, Alain Nemarq.

Le luxe d’après Alain Nemarq, cela doit être le luxe pour tous et non celui réservé à une élite qui n’existe plus aujourd’hui. Mais, le luxe  « c’est (aussi) de pouvoir réaliser ses rêves ».
 11ème dirigeant de la marque, A.Nemarq a révolutionné le paysage de la joaillerie d’aujourd’hui. Dès 1998, date à laquelle il reprend les rennes de la maison, M. Nemarq redéfinit les règles de la joaillerie en métamorphosant les pièces joaillières qui n’étaient jusqu’alors que des trophées en véritables bijoux « seconde peau » accessibles à toutes et à tous. Le chiffre d’affaires de la marque passe alors de 12 millions en 2002 à 75 millions d’euros en 2011.

Communication centrée sur le produit (versus institutionnelle), opérations de co-branding (Twingo et Mauboussin), réinvestissement de ses bénéfices au profit de l’innovation et de l’implantation de son réseau de distribution, authenticité, transparence du message et de son offre, Alain Nemarq est revenu sur tous ces points clés du développement de sa marque.

Le PDG a également expliqué ses projets d’avenir pour la marque et notamment ses envies de diversification sur les foulards, les parfums, les objets en cuir et en cristal ainsi que le lancement prochain d’une ligne joaillière pour hommes, car « l’homme a aujourd’hui une sensibilité émotionnelle nouvelle », qu’il faut conquérir. La marque souhaite également développer son implantation à l’international et notamment en Afrique du Nord et au Moyen Orient.

200