X
Samedi 14 novembre
L'EIML Paris vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
En savoir plus

#AlumniEIML : Rencontre avec Chloé Darbonnel

Publié le 24 septembre 2020

 

Présentez-vous-en quelques mots…

Je m’appelle Chloé Darbonnel, j’ai 24 ans et j’ai étudié à l’EIML Paris dans le cadre du programme Grande Ecole de la 1ère à la 5ème année. Aujourd’hui je suis Chef de Projet Trade Marketing Junior au sein de la Maison MESSIKA PARIS.

 

Parlez-nous de votre poste et de vos missions actuelles :

Je suis Chef de Projet Trade Marketing Junior au sein de la Maison de Joaillerie et Haute Joaillerie MESSIKA PARIS. Mes missions sont diverses, mais le plus gros de mon travail se concentre sur la réalisation d’événements en partenariat avec nos partenaires B2B dans l’objectif de faire connaître la Maison, ses valeurs et ses produits. Je suis en charge de l’organisation des clientelling pour nos clients finaux (Retail et Wholesale). Je suis également chargée de mettre en place des challenges de ventes. Je participe au soutien des filiales MESSIKA à travers le monde sur différents sujets comme les événements, l’élaboration des plans marketing mais aussi la mise en place des politiques cadeaux pour les clients finaux. Je suis également en charge du développement des outils Trade Marketing etc. Mes missions sont transverses et aucune journée ne se ressemble. Messika est une aventure humaine incroyable et je suis fière de pouvoir y participer !

 

Quand avez-vous intégré l’EIML et pour quelle formation ?

J’ai intégré l’EIML Paris dès la première année, et pour la formation Programme Grande Ecole sur 5 ans.

 

Quels ont été d’après vous, les vrais plus de la formation que vous avez suivie ?

L’EIML Paris a été pour moi un véritable plus, un bagage solide pour appréhender le secteur du Luxe et plus généralement la vie professionnelle. Le fait d’avoir été en stage de la première à la 3ème année puis en alternance dans le cadre de mes deux années de Mastère a été très formateur. Cela m’a permis d’évoluer, de choisir le métier et le secteur vers lequel je souhaitais me tourner. Le vrai plus de l’EIML Paris pour ma part a été pendant mes deux dernières années de Mastère, lors de ma spécialisation, notamment en Horlogerie et Joaillerie. C’est assez complémentaire, puisque mes 3 premières années m’ont permis d’explorer l’univers du Luxe dans sa globalité grâce aux séminaires, tables rondes, projets de groupes, et à la diversité des intervenants qui faisaient cours. Leurs profils, très différents, permettent de se projeter encore plus sur un métier. Au final, mes deux dernières années m’ont réellement orienté professionnellement.

 

Quel(s) souvenir(s) gardez-vous de vos années d’étude au sein de l’EIML et avez-vous gardé contact avec vos anciens camarades ?

L’EIML Paris est une vraie aventure. Parmi mes nombreux souvenirs, je retiens mon premier recrutement dédié dès mon entrée à l’EIML Paris, et le plus marquant, ma soutenance de mémoire de fin d’études qui portait sur le Diamant de Synthèse. Je n’oublie pas les nombreux fous rires que j’ai pu avoir avec mes camarades de classe et mêmes avec les intervenants. Je suis toujours en contact avec quelques camarades, dont une particulièrement qui est mon amie très proche et est devenue ma collègue puisqu’elle travaille dans le même bureau que moi, en face de moi (rires), en tant que Chef de Projet Digital Junior : Ines Frias. C’est avec elle que j’ai fait mon mémoire de fin d’études, elle m’a rejoint chez Messika en alternance un mois après mon embauche et c’est ensemble, dans le même service marketing que nous avons été embauchées à la fin de nos 2 années chez Messika.

 

Quel projet pédagogique vous a le plus marqué ?

Mon mémoire de fin d’études incontestablement !

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui suivent aujourd’hui cette formation ?

Détermination et confiance en soi ! S’il y a bien quelque chose que j’ai apprise, c’est à être motivée et avoir confiance en moi. J’ai eu beaucoup d’expériences en stage dans des Maisons prestigieuses comme Cartier, ou encore dans un très grand et renommé bureau de presse qui s’occupe de marques telle qu’Audemars Piguet. Mais j’ai connu aussi le « NON » après une candidature, toutefois je n’ai jamais baissé les bras. Je me suis toujours améliorée, remise en question, j’ai fait appel à mon réseau pour pouvoir atteindre mes objectifs. Rien n’arrive par hasard et encore moins sans travailler, « le travail paye » c’est ma devise et c’est ce qui s’est passé pour moi. A force de travail et de détermination, on arrive à obtenir ce que l’on veut. Chaque expérience est bonne à prendre, de conseillère de vente à Chef de projet Marketing on apprend tellement sur nous, sur la profession, le secteur et je continue d’apprendre aujourd’hui. Aucune expérience n’est à mettre de côté ou à dévaloriser car dans chacune se situe un élément qui nous servira tôt ou tard, qu’on pourra mettre en avant.

 

Concernant votre parcours professionnel :
Avez-vous rencontré des difficultés lors de vos entretiens d’embauche ? Si oui lesquelles ?

Je n’ai pas rencontré d’importantes difficultés lors de mes entretiens d’embauche, si je pouvais retenir un élément c’est synthétiser ses expériences, sa présentation, ne pas trop en dire et attendre que le recruteur s’intéresse à vous, votre profil.

 

Votre formation vous a-t-elle permis d’atteindre vos objectifs professionnels ?

Bien sûr !!!! Ma formation à l’EIML Paris m’a permis de décrocher le poste que j’ai aujourd’hui. Mon parcours scolaire notamment les projets que j’ai pu mener au cours de mes 5 années, continuent de m’aider dans mes missions actuelles. Parfois je reprends les projets sur lesquels j’ai travaillé, afin de reprendre des idées ou encore m’inspirer de ce que j’ai pu faire. L’EIML Paris m’a accompagné dans l’obtention de mon diplôme mais également dans mon parcours professionnel. C’est grâce au mix des cours, des intervenants et de mes différents stages que j’ai su ce que je voulais faire : 1) travailler dans le secteur de la joaillerie / horlogerie ; 2) travailler dans un service marketing ; 3) être Chef de projet Marketing. Mon expérience chez Messika a permis de préciser mon souhait, mon envie de travailler sur un pôle Trade Marketing. Et aujourd’hui je pense avoir tout « gagné » 😊

200