Mode de luxe et féminisme : où en est-on ?

Publié le 24 juin 2021

Si le secteur de la mode de luxe a longtemps étouffé l’image de la féminité en lui imposant le diktat de la minceur, aujourd’hui la tendance s’est inversée et le féminisme a le vent en poupe. Comment le pouvoir féminin se fait-il une place dans la haute couture et quels en sont les avantages ?

 

Visuel actualité mode luxe feminisme

 

Luxe et féminisme : une tendance à la mode

Si l’émancipation féminine a la faveur des grandes marques de luxe aujourd’hui, il ne s’agit pas d’un phénomène nouveau mais qui existe bel et bien depuis le début du XXème siècle.

La mode suit son cours et ses inspirations au fil des siècles : fin du corset et libération du corps de la femme, nouvelles silhouettes décontractées, matières souples, petite robe noire, mini-jupe, tailleur-pantalon, etc. Toute une génération de femmes créatrices s’est succédée pour poursuivre ce mouvement de libération du corps et d’autonomisation vestimentaire.

Depuis l’enclenchement du phénomène #metoo il y a quelques années, la parole se libère peu à peu et les soutiens en faveur des droits des femmes ne cessent de gagner du terrain. Dans la foulée, l’industrie de la mode de luxe suit cette tendance populaire et s’engage fermement dans son combat pour promouvoir l’égalité hommes-femmes.

Certaines grandes marques n’hésitent pas à afficher ouvertement leur position en y intégrant une valeur nouvelle, celle du « Women Empowerment » qui résonne comme un écho au célèbre mouvement féministe des années 1970. Entre prise de conscience et évolution culturelle, les actions se multiplient pour faire évoluer les mœurs et la place des femmes dans la société.

 

Mode de luxe et féminisme : enjeux et opportunités

L’industrie de la mode qui se veut aujourd’hui militante et engagée affiche des valeurs féministes sûres qui viennent contrebalancer les injonctions étouffantes qu’elle a longtemps fait subir aux femmes à une certaine époque.

La relation entre la mode haut de gamme et le féminisme représente un enjeu de taille qui s’avère à la fois économique, social et politique. L’industrie de la mode veut reconstruire une image militante en adaptant un discours et un marketing engagé, tourné vers le respect des droits des femmes. Tel est l’exemple de la campagne publicitaire de Dior affichant la bannière : « Et si les femmes dirigeaient le monde ? »

L’industrie du luxe et de la mode a connu un grand bouleversement et une évolution certaine ces dernières années mais elle a désormais de beaux jours devant elle. C’est un secteur porteur qui possède le pouvoir d’influencer, c’est pourquoi les grandes marques en profitent pour revaloriser leur notoriété à travers la valorisation de l’image des femmes.

Pour percer dans les métiers du luxe, il est nécessaire de suivre une formation spécialisée dans ce domaine et validée par une expérience professionnelle significative. L’EIML Paris propose des cursus adaptés, comme le Bachelor Luxe et le Mastère Luxe, permettant d’acquérir des compétences en marketing, communication, marketing digital et management du luxe pour répondre aux exigences du secteur.

200