Rencontre avec un chef d’exception : Thierry Marx
Publié le 31 octobre 2014

Après avoir parrainé les diplômés de l’École Internationale du
Marketing du Luxe, le Palace Mandarin Oriental a souhaité
récompenser les étudiants majors de la promotion 2013/2014 à
l’occasion d’une rencontre privilégiée organisée avec son Chef et
directeur de restauration, Thierry Marx. Au sein de l’un des jolis
salons du Mandarin décorés par le designer Patrick Jouin, les six
étudiants ayant obtenu les meilleurs résultats de leur promotion ont
ainsi été reçus par ce Chef avant-gardiste qui a tenu à faire
partager sa vision personnelle et intime de la vie et de la
réussite.

« Le luxe ne supporte pas la médiocrité, il n’est pas une insulte à
la misère ; il faut que vous portiez les lumières du luxe avec
fierté (…) car selon Lénine, il n’y a pas de conflit sérieux entre
le beau et l’utile ». Le Chef a souhaité transmettre auprès des
étudiants de l’EIML Paris sa propre définition du luxe (« donner de
la mémoire à l’éphémère ») tout en leur expliquant l’importance
d’avoir des projets d’avenir : « Calme, avant et droit », se plait-il
à citer le Général Loth ; Thierry Marx indique qu’il faut aller
devant soi, être dans la vérité, ne pas craindre de réussir, avoir
l’audace d’avancer car « celui qui a l’idée, est celui qui la met en
œuvre. » Il termine son entretien  avec les étudiants par les mots du
Général Jacquelin « si j’avance, suivez-moi ; si je recule, tuez-moi
; si je meurs, vengez-moi ». Les étudiants particulièrement émus et
touchés par la profondeur de cet échange, ont enfin reçu un ouvrage
dédicacé par le Chef.

« Au-delà d’un Chef étoilé, Thierry Marx est un ancien Compagnon du
Devoir,  un ancien casque bleu,  il a également été honoré du titre
de Chevalier des Arts et des Lettres et manie le verbe aussi bien
que les arts martiaux ou les techniques d’innovation propres à la
gastronomie moléculaire. Assister à cette heure d’échange entre
cette figure de la haute gastronomie dotée à la fois d’un génie
créatif et d’une extrême simplicité, et mes jeunes étudiants, était
un moment unique que je n’oublierai pas et j’espère sincèrement que
les mots porteurs de sens de Thierry Marx résonneront longtemps dans
les têtes de tous les élèves de l’EIML Paris. » (Elodie de Boissieu,
Directrice de l’EIML Paris)